Connectez-vous S'inscrire

GLOSSAIRE

Lundi 18 Novembre 2019

LES MOTS, EXPRESSIONS, DICTONS PRATIQUES AU JEU PROVENCAL


Abandonner la mène : Cette expression désigne le fait de placer ses boules de manière judicieuse, de façon à limiter le nombre de points pour l’équipe adverse. On ne cherche plus à prendre le point.

Aganter : Signifie atteindre une boule adverse de manière à l’éloigner.

Ajouter (ou additionner): Situation dans laquelle l’adversaire n’a plus de boules à jouer, alors qu’il vous en reste encore. C’est l’occasion de marquer quelques points supplémentaires.

Appoint : Autre terme pour désigner l’action de pointer.

Arriver à bataille : Fin de partie très serrée, où chaque équipe est en mesure de gagner ou de perdre. Les scores sont alors situés entre 10 et 11 points.

Arrondir : Faire un mouvement de rotation avec son poignet, de manière à donner un effet à la boule. Ceci ayant pour objectif de réaliser un carreau.

Assommer : Action d’envoyer une boule vers le haut afin qu’elle se pose directement sur le sol, sans rouler.

Attaquer : En situation d’avantage, frapper (tirer) toutes les boules de l’équipe adverse jusqu’à épuisement de leurs boules.

Avantage :
Situation dans laquelle vous avez plus de boules que votre adversaire. A quantité égale, se dit lorsque vous avez le point.

[Balancer :Joueur qui lance ses boules sans s’appliquer, sans conviction, du fait d’un agacement ou énervement.

Balancier : Mouvement entier du bras effectué par un tireur lors d’une frappe, de la préparation du tir au lâcher de la boule.

Balayer : Technique qui consiste à lisser ou aplatir le terrain avant une partie, de manière à éliminer tout obstacle. Attention, ceci est interdit dans le règlement.

Banane : Écart important lors d’un tir par rapport à la boule visée.

Bati-bati : Expression employée lorsqu’un joueur perd ses moyens, son sang-froid, à cause du stress. Cette situation peut, notamment, arriver lors d’une phase décisive. On dit que le joueur « a le bâti ».

Bec : Se dit d’une boule qui change de trajectoire en touchant le côté d’une autre boule. On dit alors que le joueur a « fait un bec ». Il peut s’agir d’une stratégie pour récupérer le point.

Biberon : Terme employé lorsqu’un joueur colle sa boule au but. « Il a fait un biberon ».

Blesser :
Lorsqu’une boule est frappée, mais qu’elle ne s’est pas suffisamment déplacée.

Bombarder : Après reprise du point par l’adversaire, tirer coup sur coup.

Bordures : Joueur qui cherche à faire les petits concours, dans lesquels il n’y aura pas les majors de la pétanque. « Faire les bordures ».

Bouche : Se dit d’un joueur qui parle plus qu’il ne fait. On peut employer l’expression « tirer dans la bouche ».

Bourre :
L’expression « tirer la bourre » signifie jouer jusqu’au bout sans partager les prix.

Brancher : Faire des remarques à son adversaire, avec pour objectif de le déconcentrer, de façon à ce que son jeu soit altéré.

Braquer : Technique de déconcentration de son adversaire qui consiste à le regarder de manière intense.

Bras : Partie du corps « en or » pour le jeu de pétanque. Celui des champions est souvent convoité par les autres joueurs. On emploie d’ailleurs des expressions du type « j’aimerais bien avoir un bras comme lui ».

Brochet (ou banane) : Écart de plus de 50cm réalisé par un tireur, par rapport à la boule tirée. On dit également « faire un crocheton ».

But : Petite bille de bois (principalement en buis), auprès de laquelle il faut s’approcher le plus possible pour remporter la mène. On emploie également le terme de cochonnet ou bouchon.

But « noyé »: But injouable car invisible du rond.

Cabanon : Terme qui était principalement utilisé dans le Sud de la France, pour désigner les parties jouées en famille le dimanche. Lorsque ces joueurs se présentaient, de manière occasionnelle, à un concours, on les appelait « joueurs de cabanon ».

Cadrages : Parties dont l’objectif est de ramener le nombre d’équipe à un multiple de 2, lors d’un concours.

Cadre : Limites tracées du terrain, au-delà desquelles les boules et buts sont perdus.

Capo (ou craquer) : Mot employé lorsqu’un joueur ne joue plus une boule.....

Carambolage : Tir permettant d’éloigner plusieurs boules en même temps.



Carreau : Lorsque la boule d’un joueur a dégommé et pris la place précise de la boule adversaire, on dit qu’il y a carreau. C’est le tir idéal.

Casser le bras : Technique pour déconcentrer son adversaire, via un mouvement ou un bruit.

Casquette : Boule tirée qui arrive sur le dessus d’une boule, sans réussir à la déplacer.

Catenaccio : Équipe qui s’attache à défendre plutôt qu’à tirer. Elle n’attaque que lorsqu’elle est sure. Initialement, il s’agissait d’un terme utilisé par l’équipe nationale d’Italie. On dit qu’une équipe « joue le catenaccio ».



Cercle : Espace rond dont disposent les joueurs pour lancer leurs boules. Le règlement officiel stipule que celui-ci doit faire 50 cm de diamètre.

Chiquer : Terme utilisé lorsqu’une boule touche légèrement une autre boule sur le côté.

Ciseau : Frapper deux boules qui ne sont pas alignées en un seul tir.



Cochonnet : Plus généralement dénommé but, c’est une petite boule en bois à côté de laquelle on doit le plus se rapprocher.

Contre : Lorsque la boule tirée, ou celle visée, frotte le but ou une autre boule du jeu.

Coup de main : Effet non souhaité lors du lâcher de la boule.

Couper : Joli coup qui permet, une fois que vous avez joué, de diminuer le nombre de points de vos adversaires.

Crochet : Mauvais coup dû à une mauvaise ouverture de la main. Ceci se produit, la plupart du temps, suite à état de stress, fatigue ou température trop faible.

Défendre le point : Tirer sur une boule adverse qui fait mieux, pour défendre la sienne, bien placée.

Démarquer : Faire perdre un point à son équipe, en tirant ou pointant.

Demi-portée : Envoyer sa boule à peu près à mi-distance entre le cercle et le but. On emploie également le terme de « semi-donnée ».

Devant de boule : Arriver à placer sa boule devant une adverse, gagner le point, et gêner l’adversaire pour son tir. On dit « faire un devant de boule ».

Devant : Lancer une boule au maximum à 30 cm devant la boule visée. On parle de « tirer au devant ».

Donnée : Emplacement précis et idéal où le joueur souhaite voir retomber sa boule, avant qu’elle roule.

Doublette : Équipe formée de deux joueurs, avec trois boules chacun

Éclater : Arriver à déplacer plusieurs boules lors d’un même tir, de manière brutale.

Effet : Mouvement de rotation apporté à une boule pointée, afin de faire dévier sa trajectoire à droite ou à gauche, après l’impact au sol. L’expression employée est « donner de l’effet ».

Élimination directe : Mode de concours où toute partie perdue est signifie une élimination.

Embouchonner : Coller sa boule au but. On dit également « Faire un biberon ».

Envoyer : Signifier lancer sa boule près du but. Terme synonyme de « porter ».

Envoyer la came : Jouer de manière excellente.

Envoyer les pieds : Tentative d’intimidation ou de déconcentration de son adversaire.

Escagasser : Battre son adversaire de manière écrasante. Terme plutôt employé dans le Sud de la France.

Estanque : Tir qui reste en place, faire un carreau ou un palet. Ce terme tient son origine du mot pétanque.

Être de petite vie : Expression qui signifie se contenter de peu.

Être sur un nuage : Expression qui signifie jouer de façon excellente.

Farcie : Une boule farcie est une boule truquée dans laquelle du mercure, sable, huile ou gaz ont été ajoutés afin de l’alourdir. Attention à ne pas confondre avec les boules garnies en boule lyonnaise.

Faire la pièce : Choisir qui va entamer la partie avec la méthode du pile ou face.

Faire les mains : Se défendre seul, avec 6 boules, contre une équipe en doublette ou triplette.

Faire marche arrière :Faire reculer la boule lors d’un tir.

Faire passer : La boule frappée est envoyée plus loin que la boule tirée.


Faire un renard
 : Expression qui signifie réaliser un mauvais point.


Fanny : Coutume du XIXème siècle selon laquelle les joueurs ayant perdu 13 à 0 devaient embrasser publiquement les fesses dénudées d’une serveuse dénommée Fanny. Aujourd’hui, cette femme est représentée sous forme de tableaux ou sculptures, sur lesquels la tradition se perpétue ! Lors d’un score nul, on emploie l’expression « faire Fanny ».



Fer : Toucher la boule de son adversaire lors d’un tir, sans toucher le sol. On emploie l’expression « tirer au fer ».

Filière : Lors d’un concours, jouer à chaque fois contre les équipes les moins fortes. On parle de « d’avoir la filière ».

Forgeron : Joueur qui tape toutes les boules en « tirant au fer ».

Friser la correctionnelle : Expression qui désigne le fait de gagner le point avec sa boule en frôlant une autre placée devant.

Fuser : Boule tirée très fort, qui s’accélère lorsqu’elle touche le sol.

Galerie : Spectateurs présents lors d’une partie.

Gratton : Fameuse petite pierre qui freinerait la boule, et serait à l’origine des mauvais points. On emploie aussi « gratonner ».

Gagne : Elle correspond aux 13 points pour gagner une partie. L’expression « Jouer la gagne » signifie qu’un joueur va tenter de gagner la mène en cours. A l’inverse, « Lever la gagne », signifie tout faire pour empêcher l’adversaire de gagner la mène.

Gel : Terme équivalent à « carreau ».

Goutte à goutte : C’est mal parti, le joueur est sur le point de perdre ! « Avoir le goutte à goutte ».

Interdit : Partie du terrain hors des dimensions autorisées par la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal. Les boules et buts situés ici sont perdus.

Jouer nature : Lorsqu’un pointeur lance sans effet.

Jouer sous main : Jouer la paume de la main côté sol.

Jouer sur main
 : Jouer la paume de la main côté ciel.

MELEE :Tirage au sort pour composer les équipes.
 
MENE Phase d’une partie de pétanque qui se termine lorsque les deux équipes ont joué toutes leurs boules ou lorsque le but vient à se perdre.
 
MENER LE BOUCHON :Jouer au poste de pointeur et donc lancer le but.
 
MORDRE : Dépasser le tracé du rond avec ses pieds.
 
PALET ( FAIRE UN ) :Tirer juste devant une boule et l’enlever tout en restant à moins de 50 cm du but.
 
PORTEE (FAIRE UNE ) :Lancer sa boule en hauteur afin qu’elle tombe presque à la verticale, près du but ou d’une boule.
 
POUSSETTE :Pousser une ou plusieurs boules de son équipe vers le but ou pousser ce dernier.
 
RAMI :Réussir un beau coup avec un peu de chance.
 
RASPAILLETTE :Tir-roulette que les experts jugent avec une sévérité méprisante. La boule tireuse tombe à 2 ou 3 mètres de la boule à tirer et la chasse en roulant.
 
REFENTE (FAIRE UNE) :Eclaircir le jeu en  bousculant un groupe de boules et en espérant arriver près du but.
 
ROULETTE :Près du cercle, on roule la boule sèchement  jusqu’au but.
 
SAUTER (UNE BOULE) :Manquer la boule tirée en tombant juste derrière.

Sous la douche : être mal en point, les adversaires vont finir sur la mêne
 
TROU (FAIRE UN) :Rater un tir. La boule en touchant le sol, au lieu de sa cible, y a laissé une marque (un trou).
 
TIR A LA SAUTEE :Tirer une boule masquée par une autre.
 
TIRER AU FER :Enlever une boule sans toucher le sol.
 
TIRER A LA RAFLE 
:Tirer pratiquement au ras du sol et tendu.
image_1.png image.png  (93.18 Ko)











INSCRITS ET RÉSULTATS

Nous allons essayer de commencer notre nouvelle expérience à LA VALETTE DU VAR .En cliquant sur les noms à gauche vous allez pouvoir voir les inscrits ou les résultats en direct du concours, les parties gagnantes s’inscriront à mesure que les joueurs viennent se faire marquer. Si vous avez déjà suivie les CDF sur le site de la fédération nous utilisons le même procédé.
Enfin si notre programmation marche !!!!!
INSCRITS ET RÉSULTATS




EDITORIAL

Première victoire pour les trois phénomènes

TV SUPERCHALLENGE

bureau du SUPER CHALLENGE Réunion du 19 Décembre 2019

MERCATO D'HIVER CHEZ LES BOULISTES

LES PREMIERS CHAMPIONS DE FRANCE PAR EQUIPES AU JEU PROVENCAL DE L'HISTOIRE

Le règlement 2020 du jeu provençal

Nos dames de plus en plus présentes dans les batailles finales