Connectez-vous S'inscrire

GLOSSAIRE

Lundi 18 Novembre 2019

LES MOTS, EXPRESSIONS, DICTONS PRATIQUES AU JEU PROVENCAL


Abandonner la mène : Cette expression désigne le fait de placer ses boules de manière judicieuse, de façon à limiter le nombre de points pour l’équipe adverse. On ne cherche plus à prendre le point.

Aganter : Signifie atteindre une boule adverse de manière à l’éloigner.

Ajouter (ou additionner): Situation dans laquelle l’adversaire n’a plus de boules à jouer, alors qu’il vous en reste encore. C’est l’occasion de marquer quelques points supplémentaires.

Appoint : Autre terme pour désigner l’action de pointer.

Arriver à bataille : Fin de partie très serrée, où chaque équipe est en mesure de gagner ou de perdre. Les scores sont alors situés entre 10 et 11 points.

Arrondir : Faire un mouvement de rotation avec son poignet, de manière à donner un effet à la boule. Ceci ayant pour objectif de réaliser un carreau.

Assommer : Action d’envoyer une boule vers le haut afin qu’elle se pose directement sur le sol, sans rouler.

Attaquer : En situation d’avantage, frapper (tirer) toutes les boules de l’équipe adverse jusqu’à épuisement de leurs boules.

Avantage :
Situation dans laquelle vous avez plus de boules que votre adversaire. A quantité égale, se dit lorsque vous avez le point.

[Balancer :Joueur qui lance ses boules sans s’appliquer, sans conviction, du fait d’un agacement ou énervement.

Balancier : Mouvement entier du bras effectué par un tireur lors d’une frappe, de la préparation du tir au lâcher de la boule.

Balayer : Technique qui consiste à lisser ou aplatir le terrain avant une partie, de manière à éliminer tout obstacle. Attention, ceci est interdit dans le règlement.

Banane : Écart important lors d’un tir par rapport à la boule visée.

Bati-bati : Expression employée lorsqu’un joueur perd ses moyens, son sang-froid, à cause du stress. Cette situation peut, notamment, arriver lors d’une phase décisive. On dit que le joueur « a le bâti ».

Bec : Se dit d’une boule qui change de trajectoire en touchant le côté d’une autre boule. On dit alors que le joueur a « fait un bec ». Il peut s’agir d’une stratégie pour récupérer le point.

Biberon : Terme employé lorsqu’un joueur colle sa boule au but. « Il a fait un biberon ».

Blesser :
Lorsqu’une boule est frappée, mais qu’elle ne s’est pas suffisamment déplacée.

Bombarder : Après reprise du point par l’adversaire, tirer coup sur coup.

Bordures : Joueur qui cherche à faire les petits concours, dans lesquels il n’y aura pas les majors de la pétanque. « Faire les bordures ».

Bouche : Se dit d’un joueur qui parle plus qu’il ne fait. On peut employer l’expression « tirer dans la bouche ».

Bourre :
L’expression « tirer la bourre » signifie jouer jusqu’au bout sans partager les prix.

Brancher : Faire des remarques à son adversaire, avec pour objectif de le déconcentrer, de façon à ce que son jeu soit altéré.

Braquer : Technique de déconcentration de son adversaire qui consiste à le regarder de manière intense.

Bras : Partie du corps « en or » pour le jeu de pétanque. Celui des champions est souvent convoité par les autres joueurs. On emploie d’ailleurs des expressions du type « j’aimerais bien avoir un bras comme lui ».

Brochet (ou banane) : Écart de plus de 50cm réalisé par un tireur, par rapport à la boule tirée. On dit également « faire un crocheton ».

But : Petite bille de bois (principalement en buis), auprès de laquelle il faut s’approcher le plus possible pour remporter la mène. On emploie également le terme de cochonnet ou bouchon.

But « noyé »: But injouable car invisible du rond.

Cabanon : Terme qui était principalement utilisé dans le Sud de la France, pour désigner les parties jouées en famille le dimanche. Lorsque ces joueurs se présentaient, de manière occasionnelle, à un concours, on les appelait « joueurs de cabanon ».

Cadrages : Parties dont l’objectif est de ramener le nombre d’équipe à un multiple de 2, lors d’un concours.

Cadre : Limites tracées du terrain, au-delà desquelles les boules et buts sont perdus.

Capo (ou craquer) : Mot employé lorsqu’un joueur ne joue plus une boule.....

Carambolage : Tir permettant d’éloigner plusieurs boules en même temps.



Carreau : Lorsque la boule d’un joueur a dégommé et pris la place précise de la boule adversaire, on dit qu’il y a carreau. C’est le tir idéal.

Casser le bras : Technique pour déconcentrer son adversaire, via un mouvement ou un bruit.

Casquette : Boule tirée qui arrive sur le dessus d’une boule, sans réussir à la déplacer.

Catenaccio : Équipe qui s’attache à défendre plutôt qu’à tirer. Elle n’attaque que lorsqu’elle est sure. Initialement, il s’agissait d’un terme utilisé par l’équipe nationale d’Italie. On dit qu’une équipe « joue le catenaccio ».



Cercle : Espace rond dont disposent les joueurs pour lancer leurs boules. Le règlement officiel stipule que celui-ci doit faire 50 cm de diamètre.

Chiquer : Terme utilisé lorsqu’une boule touche légèrement une autre boule sur le côté.

Ciseau : Frapper deux boules qui ne sont pas alignées en un seul tir.



Cochonnet : Plus généralement dénommé but, c’est une petite boule en bois à côté de laquelle on doit le plus se rapprocher.

Contre : Lorsque la boule tirée, ou celle visée, frotte le but ou une autre boule du jeu.

Coup de main : Effet non souhaité lors du lâcher de la boule.

Couper : Joli coup qui permet, une fois que vous avez joué, de diminuer le nombre de points de vos adversaires.

Crochet : Mauvais coup dû à une mauvaise ouverture de la main. Ceci se produit, la plupart du temps, suite à état de stress, fatigue ou température trop faible.

Défendre le point : Tirer sur une boule adverse qui fait mieux, pour défendre la sienne, bien placée.

Démarquer : Faire perdre un point à son équipe, en tirant ou pointant.

Demi-portée : Envoyer sa boule à peu près à mi-distance entre le cercle et le but. On emploie également le terme de « semi-donnée ».

Devant de boule : Arriver à placer sa boule devant une adverse, gagner le point, et gêner l’adversaire pour son tir. On dit « faire un devant de boule ».

Devant : Lancer une boule au maximum à 30 cm devant la boule visée. On parle de « tirer au devant ».

Donnée : Emplacement précis et idéal où le joueur souhaite voir retomber sa boule, avant qu’elle roule.

Doublette : Équipe formée de deux joueurs, avec trois boules chacun

Éclater : Arriver à déplacer plusieurs boules lors d’un même tir, de manière brutale.

Effet : Mouvement de rotation apporté à une boule pointée, afin de faire dévier sa trajectoire à droite ou à gauche, après l’impact au sol. L’expression employée est « donner de l’effet ».

Élimination directe : Mode de concours où toute partie perdue est signifie une élimination.

Embouchonner : Coller sa boule au but. On dit également « Faire un biberon ».

Envoyer : Signifier lancer sa boule près du but. Terme synonyme de « porter ».

Envoyer la came : Jouer de manière excellente.

Envoyer les pieds : Tentative d’intimidation ou de déconcentration de son adversaire.

Escagasser : Battre son adversaire de manière écrasante. Terme plutôt employé dans le Sud de la France.

Estanque : Tir qui reste en place, faire un carreau ou un palet. Ce terme tient son origine du mot pétanque.

Être de petite vie : Expression qui signifie se contenter de peu.

Être sur un nuage : Expression qui signifie jouer de façon excellente.

Farcie : Une boule farcie est une boule truquée dans laquelle du mercure, sable, huile ou gaz ont été ajoutés afin de l’alourdir. Attention à ne pas confondre avec les boules garnies en boule lyonnaise.

Faire la pièce : Choisir qui va entamer la partie avec la méthode du pile ou face.

Faire les mains : Se défendre seul, avec 6 boules, contre une équipe en doublette ou triplette.

Faire marche arrière :Faire reculer la boule lors d’un tir.

Faire passer : La boule frappée est envoyée plus loin que la boule tirée.


Faire un renard
 : Expression qui signifie réaliser un mauvais point.


Fanny : Coutume du XIXème siècle selon laquelle les joueurs ayant perdu 13 à 0 devaient embrasser publiquement les fesses dénudées d’une serveuse dénommée Fanny. Aujourd’hui, cette femme est représentée sous forme de tableaux ou sculptures, sur lesquels la tradition se perpétue ! Lors d’un score nul, on emploie l’expression « faire Fanny ».



Fer : Toucher la boule de son adversaire lors d’un tir, sans toucher le sol. On emploie l’expression « tirer au fer ».

Filière : Lors d’un concours, jouer à chaque fois contre les équipes les moins fortes. On parle de « d’avoir la filière ».

Forgeron : Joueur qui tape toutes les boules en « tirant au fer ».

Friser la correctionnelle : Expression qui désigne le fait de gagner le point avec sa boule en frôlant une autre placée devant.

Fuser : Boule tirée très fort, qui s’accélère lorsqu’elle touche le sol.

Galerie : Spectateurs présents lors d’une partie.

Gratton : Fameuse petite pierre qui freinerait la boule, et serait à l’origine des mauvais points. On emploie aussi « gratonner ».

Gagne : Elle correspond aux 13 points pour gagner une partie. L’expression « Jouer la gagne » signifie qu’un joueur va tenter de gagner la mène en cours. A l’inverse, « Lever la gagne », signifie tout faire pour empêcher l’adversaire de gagner la mène.

Gel : Terme équivalent à « carreau ».

Goutte à goutte : C’est mal parti, le joueur est sur le point de perdre ! « Avoir le goutte à goutte ».

Interdit : Partie du terrain hors des dimensions autorisées par la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal. Les boules et buts situés ici sont perdus.

Jouer nature : Lorsqu’un pointeur lance sans effet.

Jouer sous main : Jouer la paume de la main côté sol.

Jouer sur main
 : Jouer la paume de la main côté ciel.

MELEE :Tirage au sort pour composer les équipes.
 
MENE Phase d’une partie de pétanque qui se termine lorsque les deux équipes ont joué toutes leurs boules ou lorsque le but vient à se perdre.
 
MENER LE BOUCHON :Jouer au poste de pointeur et donc lancer le but.
 
MORDRE : Dépasser le tracé du rond avec ses pieds.
 
PALET ( FAIRE UN ) :Tirer juste devant une boule et l’enlever tout en restant à moins de 50 cm du but.
 
PORTEE (FAIRE UNE ) :Lancer sa boule en hauteur afin qu’elle tombe presque à la verticale, près du but ou d’une boule.
 
POUSSETTE :Pousser une ou plusieurs boules de son équipe vers le but ou pousser ce dernier.
 
RAMI :Réussir un beau coup avec un peu de chance.
 
RASPAILLETTE :Tir-roulette que les experts jugent avec une sévérité méprisante. La boule tireuse tombe à 2 ou 3 mètres de la boule à tirer et la chasse en roulant.
 
REFENTE (FAIRE UNE) :Eclaircir le jeu en  bousculant un groupe de boules et en espérant arriver près du but.
 
ROULETTE :Près du cercle, on roule la boule sèchement  jusqu’au but.
 
SAUTER (UNE BOULE) :Manquer la boule tirée en tombant juste derrière.

Sous la douche : être mal en point, les adversaires vont finir sur la mêne
 
TROU (FAIRE UN) :Rater un tir. La boule en touchant le sol, au lieu de sa cible, y a laissé une marque (un trou).
 
TIR A LA SAUTEE :Tirer une boule masquée par une autre.
 
TIRER AU FER :Enlever une boule sans toucher le sol.
 
TIRER A LA RAFLE 
:Tirer pratiquement au ras du sol et tendu.
image_1.png image.png  (93.18 Ko)