LA BELLE HISTOIRE DE QUILLAN...

Lundi 29 Août 2016

UN SACRE EMPREINT D'UNE GRANDE EMOTION ET D'UNE BELLE AMITIE.


Romain Tambon et Sébastien Sarian très émus entourent Fabrice Grégoire après leur victoire méritée au championnat doublettes de Quillan.
Romain Tambon et Sébastien Sarian très émus entourent Fabrice Grégoire après leur victoire méritée au championnat doublettes de Quillan.
Mercredi dernier lorsque Sébastien Sarian et Romain Tambon ont accompagné Roland à sa dernière demeure une évidence leur sauta à l'esprit. Le championnat doublettes au jeu provençal qui débutait deux jours plus tard dans la jolie ville de Quillan ne leur apporterait jamais les joyeuses promesses espérées lors de la qualification! Pardi, ils n'avaient plus le coeur à rire! Sans doute ont ils songé alors un temps à y renoncer car à quoi bon s'entêter à faire rouler des bouts de fer dans la poussière en des moments aussi tragiques?
Et puis, conscient que leur cousin et ami les aurait encouragés à le faire, les deux joueurs de la boule Vallier se sont résignés à y participer!
C'est à partir de là que l'histoire s'embellit, que la vie reprend des couleurs; comme si le destin voulait un peu se faire pardonner les terribles impairs qu'il commet! Bref, une belle leçon d'amitié allait se mettre en scène sur des aires de jeu bien compliquées à cerner!
Le vendredi arrive vite avec les phases de poules dont Sébastien et Romain éprouvent mille maux pour en sortir, le plaisir n'ayant toujours pas supplanté la peine. Puis les parties s'enchaînent à un rythme effréné et leur niveau de jeu s'élève! Sarian est un guerrier qui surmonte les épreuves et ses boules s'entêtent à têter le bouchon. Après chaque victoire cet homme attachant et pudique s'isole près d'une barrière pour crever dans les larmes l'abcès de son chagrin. Romain, en équipier modèle et en ami fidèle, l'étreint aussitôt. L'image est belle, l'instant est émouvant. Ce jeune homme discret empli de gentillesses veut ramener le titre pour eux et pour Fabrice, en souvenir de Roland. Pour relever ce challenge, Tambon, le bien nommé, va témoigner d'une adresse incroyable tout au long du concours, notamment en finale où sa moyenne au tir rappelle les plus grands. Son bras ne tremblant pas, des applaudissements nourris saluent chacun de ses exploits. 
En tous cas une belle aventure humaine est en train de s'écrire sous le ciel de Quillan vierge en ce dimanche du soleil de la veille. Un peu comme si là haut on retenait son souffle dans l'attente d'une issue qu'on espère victorieuse pour les nôtres, nos amis de Vallier dont Fabrice, le Président du club, est monté dans la nuit assister au triomphe. Il le sait car il ne peut en être autrement: ses protégés vont gagner, cela n'est qu'une question de temps!
Arrive enfin la mène victorieuse où des deux côtés les boules sont pointées à la perfection et les tirs fracassants se répondent en écho! Dans cette ultime mène il faut souligner le triplé victorieux de Romain à vingt mètres qui donne à son équipe la victoire et le titre.
C'est gagné; ils sont champions de France, Sébastien et Romain s'enlacent, Fabrice les rejoint, des sanglots les étreignent mais très vite le sourire revient, la joie est de rigueur en cet instant magique. Un rayon de soleil transperce les nuages pour donner plus d'ampleur à la scène. Simple hasard ou clin d'oeil du destin qui s'acharne souvent à tracer les victoires ou prédire les défaites? Certains détails concernant l'épineux sujet des événements aléatoires auraient d'ailleurs pu faire douter les plus sceptiques cartésiens et lancer les plus pieux dans des louanges divines! Ainsi lorsqu'en demi finale Sébastien éprouve du mal à régler son appoint une guêpe maline le pique à la main gauche, sa main de prédilection, celle qui lance la boule. L'assistance craint le pire, peut être un abandon ou l'handicap certain?
Et voilà qu'après une interruption de jeu l'ami Sarian retrouve presque par enchantement son habit de pointeur métronome que nous lui connaissons! Nul doute que cette troublante péripétie alimentera pendant de longues années leurs discussions entre collègues ou lors d'un repas de famille! 
De toutes façons ils ne pouvaient pas perdre puisque durant tout ce championnat doublettes nos amis de Vallier ont toujours été trois, sans doute même quatre, à faire équipe ensemble! Et Sébastien le sait; la preuve; au micro il clôturera la cérémonie de remise des récompenses en s'adressant à son cousin Roland, le doigt et le regard pointés haut vers le ciel où le soleil avait supplanté les nuages.  
   

Nos amis Sébastien et Romain accompagnés de leur déléguée recevant leurs prix après leur victoire par les officiels de la FFPJP.
Nos amis Sébastien et Romain accompagnés de leur déléguée recevant leurs prix après leur victoire par les officiels de la FFPJP.